C’est à Rome que nos douze étudiants volontaires et motivés de BTS CI et MCO se sont rendus, en mars 2023. Ce rendez-vous annuel, est une occasion unique pour les étudiants de Notre Dame d’Espérance d’organiser et de participer à un salon professionnel international et de trouver des débouchées d’export pour des entreprises locales que nos étudiants représentent en équipe. Les entreprises représentées sont : La Base (Erwan, Louis, Pierre), Fils de Pomme (Pierre, Fanny, Noa), STIVAL (Maëlys, Clarisse, Léo) et CMAT (Théo, Maxime, Gurloës). Au cours de cette mobilité nos étudiants ont été invités par les étudiants de Quimper, participants eux aussi à la Trade Mission, pour une visite privée de l’ambassade française à Rome, le Palais Farnese.

Erwan

“Being openminded is essential. It was a bit tricky at the beginning, being confident, it is not always easy to make sure you well understood. It requires a lot of skills. I was quite proud at the end of the internship because I had a lot of hard and technical skills to use during the internship.”

Louis

“Trade Mission is a real professional experience. For instance, when we prospected shops in Rome. For a student interested in improving his/her academic skills and for people willing to improve their professional skills, I will recommend being part of the Trade Mission.

Pierre

“Trade Fair was amazing! There was an incredible range of brands presented by the students. Language management is a key, because when prospecting it is not that easy to convince people. Trade Mission is a lot of work, but it worths it!”

Johanne Contant Référente à l’international

C’est officiel, le lycée Notre Dame a reçu l’accréditation Erasmus+. Dans ce cadre, depuis le retour des vacances de printemps, les 1ères STMG ont travaillé en ateliers pour construire leur proposition de projet de mobilité pour leur année de terminale, en 2024.  

Les présentations se sont tenues le mercredi 7 juin matin, devant un Jury composé de notre cheffe d’établissement, d’une représentante des parents d’élèves de l’APEL, et d’un collège de 5 enseignants de la section STMG. 

Diaporama et fichier Excel à l’appui, les différents groupes ont présenté avec une déjà belle aisance leur projet. En voici les résultats. 

Projet sélectionné : Barcelone  

(1ère STMG1 : Lisa BARREAU, Eléa BROUSSARD, Emma HONO, Nahia MARONCLE) 

Dauphins et dauphines :  

Projet le plus abouti : Madrid (1ère STMG1 : Kloé BOCHNIAK—MARTIN, Amélie DI-SCALA, Alice FEUTREN, Camille LEFEBVRE) (La 1ère place était tenue par Barcelone, mais, ce projet ayant été sélectionné, c’est son dauphin qui a été retenu) ; 

Projet préféré des lycéens : Lisbonne (1ère STMG1 : Tom DEMANGE, Arthur GOURRONC, Clémence JUHEL, Eden PLISSONNEAU) ; 

Projet préféré du jury : Copenhague-Malmö (1ère STMG2 : Anouk AUDER, Hugo BAUMGARTNER, Mélina DEVEZEAUD, Timothé FOUCHER, Cloé MALVOISIN, Neyima MERELLI, Thybeault PASQUIERS) 

Place à la prochaine phase : l’organisation… 

Bérangère Béguin  et Johanne Contant (enseignantes) 

Le jeudi 25 mai dernier, le lycée a organisé la cérémonie annuelle des remises de certifications en langues étrangères. Cette année encore, les lycéens de terminal de l’option bilangue et les étudiants volontaires de seconde année de BTS, ont passé le test du TOEIC, du Cervantes ou du Goethe Institut, pour évaluer et positionner leur niveau de langue, selon le cadre européen CECRL.  Un goûter maison préparé par les équipes de la restauration était joliment dressé à leur attention. Félicitations à eux pour leurs engagements et leur envie de perfectionner leur maîtrise des langues étrangères.

Johanne Contant Référente à l’international

  • Ludovic, c’est quoi les Géosciences ?
  • Si on prend l’étymologie Géo c’est la terre, donc c’est l’étude de la terre dans sa globalité. Son environnement, sa structure à la surface, sa structure interne, sa dynamique, autant au niveau de sa météo, des courants, de l’océan, des vents… Pour citer des exemples connus d’éléments qui sont dans les Géosciences, nous avons par exemple l’étude de la tectonique des plaques, la météo, les courants marins…
  • Comment s’est passée la participation au concours ? Une proposition de l’école ou ta volonté propre ?
  • C’est venu du lycée. Monsieur Richardeau, professeur de SVT m’en a parlé. Il a proposé à la classe de section Euro de participer. Un camarade et moi-même avons décidé de tenter car ça avait l’air intéressant. Monsieur Richardeau nous a inscrit à l’épreuve puis nous avons reçu les sujets. L’épreuve de 4 heures s’est déroulée le vendredi matin 17 mars.
  • Quel était le sujet de l’épreuve ?
  • Il y avait trois exercices qui portaient sur trois sujets assez différents. Lire, comprendre, analyser et tenter de comprendre ce qui se cache derrière les documents fournis étaient les enjeux. Des documents très différents étaient proposés pour tenter de trianguler et de parvenir à une conclusion. Il y avait un exercice sur les paysages de neige rouge dans les Alpes à cause du sable du Sahara, un autre sur l’origine des moaï sur l’île de Pâques et un troisième sur l’origine des jaspes de la Désirade sur l’île des Caraïbes.
  • Le concours a eu lieu en mars. Quand as-tu eu connaissance des résultats ?
  • La dernière semaine de mai. Je suis arrivé en classe et tout le monde a applaudi. Je ne comprenais pas pourquoi et Monsieur Richardeau m’a annoncé que j’étais arrivé premier au niveau académique. Je sais qu’il y a une olympiade au niveau national et même international.
  • Tu comptes y participer ?
  • Au niveau national j’aimerais bien, oui. Je ne sais pas encore comment ça va se dérouler mais je sais que les épreuves sont en septembre.
  • Quelles étaient les récompenses ?
  • Je n’ai pas encore ouvert tous les paquets parce que pour moi, le plus important était de participer. C’était principalement de la documentation sur les Géosciences, forcément. Également sur la science en général qui permettent d’approfondir ses connaissances. Des livres sur la Bretagne avec des informations géologiques liées à la région et quelques objets gadgets en plus.
  • Je te remercie pour cette interview Ludovic. D’autant plus que tu feras partie du comité de rédaction du journal de l’établissement dès la rentrée. Et au nom des tous mes collègues, je te félicite !

Valérie Zimmermann Rédactrice en chef du Petit Journal

Le premier rallye latin réunissant les latinistes de Notre-Dame et du
collège Ste Thérèse a eu lieu au lycée Notre-Dame le vendredi 14 avril.
Une fois la timidité et la réserve dépassées, les uns et les autres ont
pu travailler ensemble, en binôme, sur le personnage de Jules César, en
répondant tout d’abord à des questions sur la vie et l’oeuvre de ce
grand personnage, puis en rédigeant une lettre adressée par ce dernier à
Pompée. L’après-midi s’est conclu sur la remise de récompenses offertes
par le collège et le lycée et sur un goûter récréatif. Une expérience
riche et réussie, à renouveler l’an prochain ! « 

Jérôme Ricaud et
Armelle Le Bihan,
Professeurs de Lettres classiques

Une rencontre avec Drissa est un moment qui ne s’oublie pas, se dégage de lui beaucoup de pudeur et d’humilité.

Drissa est né et a grandi en Côte d’Ivoire. C’est son parcours de vie qui l’a amené en France en octobre 2021, où il est arrivé seul, après avoir passé quelques mois en Espagne. Il n’a pas toujours connu des moments faciles, et derrière lui, il laisse ces deux petits frères, âgés de 3 et 8 ans qui lui manquent beaucoup. “Je les appelle souvent, avec WhatsApp. J’appelle aussi mon oncle, nous sommes très proches”.

Depuis septembre dernier, nous avons la chance de compter Drissa parmi nos lycéens, il a intégré la classe de seconde 1, c’est un élève sérieux et assidu dans ses études. Il va poursuivre sa scolarité dans notre établissement jusqu’au bac. Il montre une grande envie de réussir et projette déjà la poursuite de ses études en BTS.

Il apprécie, la ville de Saint Nazaire. Il explique qu’il ressent comme de la solidarité entre les gens. Il fait alors référence à un accident qu’il a eu quand il avait 8 ans, un véhicule l’avait renversé alors qu’il traversait la rue. Il n’a pas vraiment reçu d’assistance à ce moment-là, fait-il comprendre dans un regard. Parmi ses découvertes, on trouve le fromage : “au début, j’étais dégouté !”, dit-il amusé, “et puis, je me suis habitué, et maintenant, j’adore. Les crêpes aussi, mais pas les huîtres !” Le froid et la pluie sont aussi une découverte, ainsi que la doudoune qu’il doit porter.

Drissa est aussi un sportif accompli, il a intégré l’équipe U17 du SNAF –le club de foot de la ville de Saint-Nazaire, avec laquelle il s’entraine et joue toutes les semaines. Le week-end, il partage aussi des moments chaleureux et des activités avec la famille d’accueil qui le reçoit.

Pudique, il glisse en conclusion qu’aujourd’hui “il y a quelqu’un qui s’inquiète”.

 Johanne Contant, référente à l’international

Après avoir lu et étudié « le Ménon » de Platon, texte philosophique de 2 700 ans, les élèves de terminale générale ou technologique ont assisté à la représentation de cette œuvre par la compagnie « les amis de Platon », vendredi 24 mars 2023.

Lilas-Flore Breyne, élève de terminale générale, est arrivée 4ème sur 13 candidats au concours d’Eloquence du Lions club 2023 sur le sujet : « L’altruiste est un égoïste raisonnable » (Rémy De Gourmont). Toutes nos félicitations ! Une belle performance !

Nous remercions Mmes Arvanitis et Guelzec pour l’accompagnement de lilas-Flore dans cette belle aventure.

Dans le cadre du nouvel an chinois, Madame Fang professeure de chinois a entrainé les élèves de l’option à la calligraphie chinois, forme d’art depuis 200 ans avant J-C, puis ils sont allés au restaurant Le Royal pour découvrir les spécialités proposées à cette occasion.

Mr Francis Gouban, ancien professeur agrégé de lettres au lycée Aristide Briand, maintenant à la retraite, a présenté aux terminales de filière générale son quotidien en tant qu’homme aveugle depuis l’âge de 7 ans. Il est venu, sur l’invitation de Mme Arvanitis et de Mme Guelzec, professeures de philosophie, et nous a retracé son parcours de vie et sa volonté d’apprendre et d’enseigner malgré son handicap. Il est intervenu au Lycée Notre Dame d’Espérance en novembre 2022 et en janvier 2023. Ce fut d’abord une occasion de confronter ce que nous apportent nos sens dans la conception de ce qui est appelé « le réel » mais aussi une belle leçon de courage !

Lucie Charrier, Alice Broussard, Lucie Gamard – T3

Jakob habite près de Cologne, en Allemagne, dans le petit village de Gevelsberg. Depuis son arrivée au lycée, en septembre il est hébergé dans la famille de Ludovic, élève de première 1 comme lui. Il dit se sentir comme dans une petite famille, chez Ludovic. Ensemble, ils pratiquent beaucoup d’activités : catamaran, escalade, escrime. Jakob est un sportif accompli. Il fait du vélo de course et du home trainer, chaque fois que possible. En Allemagne, il est entrainé par un ancien champion du tour de France, grand-père de son meilleur ami, Klaus Thaler. Ensemble, ils sont déjà allés 8 fois en corse dans la maison familial, Jakob est un francophile.

Depuis son arrivé au lycée, il a eu l’occasion de “découvrir la culture bretonne qui est authentique et spéciale”, dit-il. Il est impressionné par les repas à la française, qu’il trouve très “complets”.

Le rythme de ses journées au lycée est aussi très différent. En Allemagne il commence plus tôt, à 7h45, et fini à 15h45 au plus tard. Au sein, de la classe de section européenne, il se fait beaucoup d’amis. En toute franchise, il note que ses résultats scolaires sont un peu moins bons qu’en Allemagne. Il explique qu’il traduit tout mentalement : il part du français, vers l’anglais pour aller vers l’allemand ! Cela demande beaucoup d’énergie. Très sociable, il constate que souvent les lycéens français ont plus de craintes à oser parler en anglais, alors qu’ils sont compétents. “Peut-être, parce que l’appartenance au groupe, est très fort entre les élèves”, analyse-t-il.

Jakob se réjouit de vivre toutes ces nouvelles expériences et de pouvoir bénéficier d’un environnement urbain dans lequel il peut se déplacer plus facilement, et être plus autonome pour aller voir ses nouveaux amis, ou aller au supermarché faire quelques courses. Nous lui souhaitons, une belle fin de trimestre parmi nous !

Johanne Contant référente à l’international

Giulia, habite Rome avec sa famille, son arrivée à Saint Nazaire représente un grand changement d’environnement pour elle. Le rythme de vie est plus doux et plus calme, “Rome est très bruyante” confie-t-elle dans un large sourire. Les horaires des cours lui semblent plus souples, car en Italie sa journée commence à 7h30, elle ne rentre que le soir à la maison.

Giulia raconte avoir saisi l’opportunité qui s’offrait à elle, grâce au système éducatif italien, de venir étudier pendant un semestre en France. Arrivée en septembre, elle sera au lycée Notre Dame jusqu’en janvier prochain.

Elle apprécie la taille du lycée, qui favorise les échanges et son quotidien de lycéenne. Et Loïs chez qui elle est hébergée, habite à deux pas du lycée. Elles sont toutes deux en classe de première 3, même si pour les besoins de son cursus, Giulia peut être amenée à suivre des cours dans d’autres classes –les deux semblent très bien s’entendre.

Dans un français précis et de qualité, Giulia dit de cette expérience qu’elle a acquis de l’autonomie. Si elle est venue en France, c’est aussi parce qu’elle souhaitait apprendre à parler un français moins académique, et découvrir de nouveaux points de vue. De la gastronomie elle retient une chose : le beurre !

Johanne Contant référente à l’international